Suite aux attentats perpétrés à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, la ville qui représente le cœur de l'Europe, nous exprimons notre plus vif rejet de toute forme de violence. Nous continuerons à faire notre possible pour construire une culture de l'accueil qui éloigne toute tentation de discrimination qui pourrait-être suscitée par la barbarie du terrorisme qui a recommencé à frapper l'Europe. Le terrorisme est la négation absolue du respect de la vie des personnes, et de Dieu même qui vit dans elles.

Nous faisons notre les paroles du Cardinal Erdo, président du Conseil des Conférences Episcopales d'Europe : "En ce moment d’angoisse, nous appelons toutes les personnes de bonne volonté à ne pas se laisser gagner par la peur et à continuer de prier pour la paix en Europe, au Proche Orient et dans le monde.

Le Pape François nous rappel dans Evangelii Gaudium que "tant que l'exclusion et l'inégalité ne seront pas renversés à l'intérieur d'une société et entre les différents peuples, il sera impossible d'éradiquer la violence." C’est pour cela que, comme travailleurs chrétiens d'Europe, nous continuerons de travailler pour réussir à dépasser l'exclusion et l'inégalité en pariant sur le dialogue et le bien commun, en évitant des attitudes de haine et d'intolérance envers les personnes migrantes. Je termine en exprimant notre proximité et notre solidarité aux familles des victimes de ces terribles attentats.

 Manolo Copé

Coordinateur du Mouvement des Travailleurs Chrétiens d'Europe