Le « mouvement des travailleurs chrétiens d’Europe (MTCE) » s’adresse aux négociateurs de la COP 21 à Paris et invite les dirigeants politiques à promouvoir activement la mise en œuvre d’un accord sur le climat qui soit véritablement juste, contraignant et transformateur.

"L’environnement humain et l’environnement naturel se détériorent en commun, et nous ne serons pas en mesure de résoudre la destruction de l’environnement, si nous ne prêtons pas attention aux causes liées au déclin humain et social ... Aujourd’hui, nous sommes contraint d’admettre qu’une approche véritablement écologique engendre toujours une approche sociale, dont les débats sur l’environnement tiennent compte du facteur justice, afin d’entendre la plainte des pauvres autant que celle de la terre. »(LS pas. 48 et 49)

Par ce message central, à savoir le point de vue de l’hémisphère Sud et l’idée d’une « écologie holistique » (LS para. 10), Pape François reprend la préoccupation centrale du « Mouvement des travailleurs chrétiens d’Europe (MTCE)". Surtout dans le cadre de notre coopération internationale au plan d’action du « Mouvement mondial des travailleurs chrétiens », les développements dramatiques pour les populations dans l’hémisphère sud, la destruction de l’environnement et les dépendances qui engendrent des conditions inhumaines, deviennent visibles. Le message central de "Laudato si" est : la pauvreté et les questions environnementales sont inséparables. La question de la justice et la question écologique sont les deux faces de la même médaille.

La LOC/MTC - Ligue des ouvriers catholiques / Mouvement des travailleurs chrétiens du Portugal a organisé du 4 au 7 juin 2015 un séminaire sur le sujet : « Quel développement durable, avec du travail pour tous, avec une répartition des biens dans la justice et de la solidarité ? ». Des représentants d’autres mouvements européens dont l’ACO France étaient présents.

logo mtc-loc portugalDu 4 au 7 juin 2015 s’est tenu à Alfragide - Amadora un séminaire de formation promu et organisé par LOC/MTC - Ligue des ouvriers catholiques / Mouvement des travailleurs chrétiens, avec la participation des membres de Base-Fut, CFTL, FIDESTRA, CIFOTIE, JOC, LOC/MTC et de la Pastorale ouvrière du Portugal, KAB Allemagne, ACO, HOAC, USO et H+D Espagne, KAP République tchèque, ACO France et EZA - Centre européen pour les affaires des travailleurs, sur le sujet : « Quel développement durable, avec du travail pour tous et avec une répartition des biens dans la justice et dans la solidarité ? »

La séance d’ouverture a compté sur la présence du coordonnateur de LOC/MTC, José Paixão, de l’évêque auxiliaire de Lisbonne, Mgr. Joaquim Mendes et du vice-président d’EZA, Josep Calvó. Le coordonnateur de LOC/MTC a salué les participants nationaux et étrangers, ainsi que les organisations qu’ils représentent. Il a fait un bref résumé de la crise au Portugal et a souligné certains objectifs du séminaire. Le vice-président d’EZA a parlé des activités d’EZA, de la situation européenne et de l’importance de ces séminaires. L’évêque a adressé aux participants un message d’encouragement et de solidarité de l’Église à l’égard des mouvements de travailleurs chrétiens pour leur engagement et leur dévouement généreux face aux enjeux éthiques du travail humain.
Les autres sessions ont compté sur la participation des conférenciers suivants : Rogério Roque Amaro, économiste et professeur de sciences sociales et humaines, Armando Farias, sociologue et dirigeant de CGTP, José Fernando Almazán, ingénieur civil et président de HOAC Espagne et Elísio Estanque, sociologue et professeur à l’Université de Coimbra.

La première session a conduit à une réflexion sur le rôle du travail dans l’accomplissement de l’être humain, sur sa contribution au développement social et à la dignité des travailleurs et de leurs familles, mais aussi sur ce que nous devons changer au niveau de la notion actuelle de travail et au niveau de l’organisation de la société. Mais cette session a également permis d’énoncer les défis posés aux chrétiens pour que, dans leur capacité critique et selon les valeurs de l’Évangile, ils remettent en question la société dans laquelle nous vivons, qui ne tient compte ni de la dignité, ni de la justice, ni de la solidarité, ni de la fraternité, et trouvent des raisons pour participer activement à la construction d’une société plus juste, durable et humaine.

Suite aux attentats perpétrés à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, la ville qui représente le cœur de l'Europe, nous exprimons notre plus vif rejet de toute forme de violence. Nous continuerons à faire notre possible pour construire une culture de l'accueil qui éloigne toute tentation de discrimination qui pourrait-être suscitée par la barbarie du terrorisme qui a recommencé à frapper l'Europe. Le terrorisme est la négation absolue du respect de la vie des personnes, et de Dieu même qui vit dans elles.

Nous faisons notre les paroles du Cardinal Erdo, président du Conseil des Conférences Episcopales d'Europe : "En ce moment d’angoisse, nous appelons toutes les personnes de bonne volonté à ne pas se laisser gagner par la peur et à continuer de prier pour la paix en Europe, au Proche Orient et dans le monde.

Le Pape François nous rappel dans Evangelii Gaudium que "tant que l'exclusion et l'inégalité ne seront pas renversés à l'intérieur d'une société et entre les différents peuples, il sera impossible d'éradiquer la violence." C’est pour cela que, comme travailleurs chrétiens d'Europe, nous continuerons de travailler pour réussir à dépasser l'exclusion et l'inégalité en pariant sur le dialogue et le bien commun, en évitant des attitudes de haine et d'intolérance envers les personnes migrantes. Je termine en exprimant notre proximité et notre solidarité aux familles des victimes de ces terribles attentats.

 Manolo Copé

Coordinateur du Mouvement des Travailleurs Chrétiens d'Europe

 

 

Ce 3 mai 2016, le Mouvement des Travailleurs Chrétiens d'Europe (MTCE) et la Commission des Conférences épiscopales de la Communauté Européenne (COMECE) organisent un séminaire commun au siège de la COMECE à Bruxxelles à l'occasion du 125è anniversaire de l'encyclique Rerum Novarum. Le séminaire aura pour thème  "De Rerum Novarum (1891) a Laudato si (2015) L'enseignement social catholique comme référence pour le bien-être social et écologique.

Pour de plus amples informations veuillez écrire à  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Téléchargez le Programme du séminaire (en anglais)